Analyse d'articles

Microbial analysis in primary and persistent endodontic infections by using pyrosequencing.

Microbial analysis in primary and persistent endodontic infections by using pyrosequencing.

917 750 SFE Endodontie

Microbial analysis in primary and persistent endodontic infections by using pyrosequencing.

Objectif

Le but de cette étude était d’étudier le profil des communautés bactériennes de la flore intracanalaire dans les infections endodontiques primaires et persistantes associées à la parodontite apicale chronique asymptomatique en utilisant le pyroséquencage (GS-­‐FLX Titanium). L’hypothèse nulle est qu’il n’y a pas de différence dans la diversité des profils des communautés bactériennes globales entre les infections primaires et persistantes.

Méthodologie

Une analyse par pyroséquençage de 10 dents non traitées et de 8 dents obturées endodontiquement  a été menée.

Résultats

L’analyse des 18 échantillons a donné un total de 124 767 16S séquences de gènes ARNr (avec une moyenne de 6932 lectures par échantillon) qui ont été affectés dans 803 unités opérationnelles taxonomiques (3% de distinction entre les 2 groupes testés), 148 genres et 10 phylums non classifiés. Bacteroidetes était le phylum le plus abondant dans les infections primaires et persistante. Il n’y avait pas de différence significative dans la diversité bactérienne entre les 2 groupes d’infection (P> 0,05). Le profil de la communauté bactérienne qui était basée sur le dendrogramme a montré que la population bactérienne dans les deux infections n’était pas significativement différente dans leur structure et leur composition (P> 0,05).

Conclusion

L’étude de pyroséquençage actuelle démontre que les infections persistantes ont une flore bactérienne aussi variée que les infections primaires.

L’intérêt de cette étude réside dans deux points essentiels : la technique d’analyse des prélèvements bactériens par pyroséquençage ; la différence suspectée entre la flore bactérienne de dents infectées vierges et de dents infectées traitées endodontiquement . Le pyroséquençage est une technique dérivée de la PolymerassChainReaction qui présente des avantages de rapidité et d’économie financière. Les échantillons analysés ont été prélevés à l’aide de cônes de papiers dans les deux types de dents testées (vierges et obturées). Cependant aucune donnée n’est mentionnée concernant les techniques instrumentales utilisées pour le recueil et principalement lors de la désobturation canalaire des dents traitées.

Le prélèvement par cône de papier pose aussi le problème d’un recueil qui concerne seulement la flore planctonique et une portion accessible du canal quid du tiers apical et du biofilm.

Les résultats de cette étude tendent à démontrer qu’il n’y a pas de différence de flore bactérienne entre les deux entités dentaires (vierges et traitées) avec une prédominance d’entités type Prevotella, Propionibacterium, Fusobacterium.

De plus l’entité E.Faecalis souvent décrite comme principale responsable des infections persistantes n’est que très faiblement retrouvée dans les échantillons (0,7%).

Face à ces données, il apparaît que l’approche antiseptique lors d’un traitement initial ou d’un retraitement n’a pas à être différente. Elle aura pour objectif dans les deux cas de diminuer la présence bactérienne sous un seuil minimal correspondant à un état de « santé péri-­‐apicale ».

 

 

Hong BY, Lee TK, Lim SM, Chang SW, Park J, Han SH, Zhu Q, Safavi KE, Fouad AF, Kum KY.
J Endod. 2013 Sep; 39(9):1136-­40

Laisser une réponse